Le grimoire du Pape Honorius

 Grimoire ou Gremoire ?

 

GRIMOIRE DU PAPE HONORIUS

Avec un recueil des plus rares secrets

A Rome ( 1760 )

Les planches :

1 frontispice et 1 page de titre ( en couleur )

10 planches couleurs, hors texte, en début d’ouvrage

Pagination :

103 pages + table ( 3 pages ) + additions ( 16 pages sans pagination )

 

En fin de cette édition, il est fait mention de certains ouvrages de référence dont l’ouvrage de Simon Blocquel : La magie rouge, ouvrage dont l’édition originale date de 1821.

L’ouvrage est donc postérieur à cette date.

Les bibliographes s'accordent à dater cet ouvrage de 1840.

 

 

 

 

 

GREMOIRE DU PAPE HONORIUS

A Rome DMCLXX

( 1670 )

Cet ouvrage est méconnu car très rare.

A notre connaissance il existe 3 éditions.

 

La version A:

1 page de titre

13 planches

Pagination :

116 pages + table ( 4 pages )

 

La version B:

1 page de titre

13 planches

Pagination :

125 pages + table ( 7 pages )

 

La version C :

Le GREMOIRE est devenu GRIMOIRE

Nous ne disposons pas, hormis de la page de titre, de photos de cet ouvrage.

Nous sommes en recherche de clichés de cet ouvrage.

 

 

 ETUDE COMPARATIVE

 VERSION A

VERSION B

 

 

LA PAGE DE TITRE:

Les textes du cercle ne sont pas identiques en contenu et carractères

L'inscrition ROME de l'exemplaire B est ponctuée d'un point en fin.

Le centrage des dates diffère.

La position de l'étoile et du B est inversée.

 

 

LA PAGE 1:

Le texte de la version B est abrégé ( St Siège, J.C., etc...)

L'exemplaire de la version A utilise le S long ( s minuscule souvant interprété comme un f ), carractère d'imprimerie utilisé jusqu'a la fin du 18ième siècle, alors que l'exemplaire B utilise le s moderne.

 

 

LES PLANCHES:

La version A à des planches dites " hors texte", elle sont numérotées de la même façon que la page de texte en regard.

 

La version B à des planches dites "in texte", elles sont numérotées à la suite des pages de texte.

On vois sur la page de la version B, que le 7 la indiquant la planche sur la version A, a été repris comme un élément de dessin.

 

La caligraphie de l"Agnus Dei" est en carractères d'imprimerie sur la version B

 

 

 

LE GRAND PENTACLE DE SALOMON:

Il manque un carractère au symbole txpus sur la version B.

Toutes les réprésentations originales de ce talisman ( Clavicules de Salomon, Agrippa, manuscrits, etc..) représentent le symboles manquant de la version A.

 

 

CONCLUSION:

Nous ne vous présentons pas toutes différences entre la version A et B mais elles sont nombreuses.

Original ou copie ? nous vous laissons vous faire votre opinion.

 

 

VERSION C

 

Même construction que la version B en plus moderne.

Le GREMOIRE est devenu GRIMOIRE.

 

 

BIBLIOGRAPHIES

YVES PLESSIS

1071 : Grimoire du Pape Honorius (III), avec un recueil des plus rares secrets.

Rome, s.n. 1670, in-32 ( NDLR : Ce qui correspond au format du GrEmoire )

Autre edition : S.l.n.d. ( vers 1800), in-18 ( NDLR : Ce qui correspond au format du Grimoire ) ; A Rome , 1760 ( Lille, vers 1840 ) in-16 ; Vignette sur le titre, 11 planches en couleurs, 9 feuillets d’additions ( NDLR : Le Grimoire de notre présentation ).

 

CAILLET :

4781 : Grimoire du Pape Honorius avec un recueil des plus rares secrets

Rome 1670 ( Lille, vers 1840 ) in-32.

Assez rare édition de ce grimoire de sorcellerie resté célèbre, accompagné de figures magiques et kabbalistiques, de pantacles et talismans. _ Ce livre, par ses signes et secrets relatifs à la kabbale est, pour l’initié, un véritable monument de sorcellerie et de magie noire.

Rome, 1787, 1 vol. in-16.

 

BIBLIOTHECA ESOTERICA

1992 :  Grimoire du Pape Honorius avec un recueil des plus rares secrets.

A Rome, 1670, in-18 de 142 pp.

Très rare édition ancienne _ Elle comporte un titre frontispice ( non compris dans la pagination) gravé avec vignette reproduisant un talisman, 12 planches hors texte gravées à l’eau forte, plus 1 dessinée à la main, de figures magiques et cabalistiques, pentacles et talismans.

 

STANISLAS DE GUAITA

1431 : Grimoire du Pape Honorius avec un recueil des plus rares secrets.

A Rome, 1760 ( ( Lille, vers 1840 ) in-16.

« Introuvable, au dire d’Eliphas Lévi, etc.. » St. De G. _ Avec une vignette sur le titre et 11 planches en couleurs. Exemplaire bien complet, avec les 9 feuillets non chiffrés d’additions.

 

 Haut de page